Apprentissage

L'apprentissage permet aujourd'hui de préparer à une diversité de métiers et notamment, ceux du bâtiment, des travaux publics, du social et des services dans les collectivités territoriales.

Qu'est ce que l'apprentissage ?

C'est une formation en alternance, qui permet d'allier les enseignements théoriques et l'exercice pratique d'un métier, l'obtention d'un diplôme ou d'une qualification professionnelle et une rémunération. Pour les jeunes de 16 à 25 ans (sauf travailleurs handicapés qui n'ont de limite d'âge), l'apprentissage permet très tôt de connaître le métier "de l'intérieur" tout en finançant ses études. L'apprentissage favorise une insertion rapide dans le monde professionnel : plus de 8 apprentis sur 10 sont en poste moins d'un an après leur qualification.

Quel intérêt pour l'employeur territorial ?

Pour une collectivité, l'apprentissage est un formidable levier pour dynamiser ses ressources humaines (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), transmettre les savoir-faire et agir contre les exclusions.
Il a vocation à s’intégrer dans les dispositifs de gestion des compétences en permettant notamment:

  • d'anticiper les départs en retraite : l’apprentissage peut être une réponse au besoin de compétences spécifiques, d’autant que les formations proposées couvrent désormais une palette de plus en plus large de métiers territoriaux.
  • de gérer les compétences interne : l’apprentissage permet d’intégrer de nouvelles compétences et savoirs apportés par l’apprenti qui, en retour, bénéficie d’une mise en situation professionnelle ainsi que de l’expérience et des compétences du maître d’apprentissage.

Les modalités spécifiques pour un travailleur handicapé

L'accueil d'apprentis handicapés est également intéressant pour les collectivités, pour deux raisons :

  • L'apprentissage est bien adapté à la situation des personnes handicapées, souvent confrontées à un niveau d'études et de qualification professionnelle significativement inférieur à la moyenne nationale;
  • L'apprenti est exclu de l'effectif pour le calcul du taux de 6 %, mais il est comptabilisé au même titre que les autres agents handicapés de l'employeur, comme bénéficiaire de l'obligation d'emploi.

Enfin, le FIPH favorise ce dispositif par la création d'aides financières (voir les onglets "les aides aux employeurs publics" et "les aides aux apprentis")

> Consulter le guide "Intégrer le service public par l'apprentissage" (version en ligne)

 

Elle  permet  à  l’agent  qui  l’exerce  d’acquérir  des  compétences pédagogiques, de s’interroger sur sa propre formation, sur sa pratique professionnelle et ses savoirs, sur l’évolution des nouvelles technologies et de faire connaître (et reconnaître) ses compétences professionnelles.

Comment choisir le maître d'apprentissage ?

Ce n'est pas un formateur. C'est le professionnel qui accompagne l'apprenti de façon régulière avec un objectif de développement des compétences.

Ses qualité et compétences :

  • être reconnu pour son professionnalisme (expertise technique, bon relationnel, culture institutionnelle)
  • être capable de transmettre (travail en équipe, communication, sens de l'organisation et de l'adaptation)
  • être capable d'évaluer (objectivité, esprit d'analyse, démarche positive et constructive).
Contacts
Apprentissage

Sabine Le Magoarou
02 96 58 63 84
sabine.le.magoarou@cdg22.fr

Insertion et maintien dans l'emploi

02 96 58 00 74
fiph@cdg22.fr

Documents Associés (2) fermer la liste ouvrir la liste