En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite.
Accepter
Refuser
Le portail du centre de gestion
des Côtes d'Armor

Portrait d’Yves Le Breton – Préfet des Côtes d’Armor

Yves Le Breton est devenu Préfet des Côtes d’Armor en novembre 2016. Il nous a présenté sa vision du service public local et les liens de partenariat qui unissent la Préfecture et le Centre de Gestion des Côtes d’Armor.

. Qu’est-ce qui vous a amené à travailler pour l’administration d’Etat puis à devenir Préfet ?

Y.LB : Mes études m’ont tout naturellement porté vers les hautes fonctions d’Etat, en suivant les formations de l’IEP de Paris (Institut d’Etudes Politiques) puis de l’ENA, dont je suis sorti administrateur civil en 1994. J’avais déjà dans l’idée d’occuper ce qui est pour moi la fonction la plus complète, c’est-à-dire celle de Préfet. En effet, elle regroupe toutes les compétences de l’Etat : juridique, humaine, managériale, réglementaire, relationnelle, etc. Avant d’occuper ce poste, j’ai alterné divers fonctions dans l'administration d’Etat, à la fois en territoriale et en centrale, avant d’être nommé Préfet du Loir-et-Cher en 2014. C’est un profil assez classique parmi les carrières préfectorales, mais de plus en plus, celles-ci sont menées par des fonctionnaires territoriaux qui bifurquent vers la préfectorale

. Quelle est votre vision du service public local et les projets importants à échéance deux-trois ans ?

Y.LB : Avant tout, le service public local est lié à la maîtrise des dépenses publiques. Nous sommes tous confrontés à cela. On n’assurera un service de qualité envers nos concitoyens que si chacun gère bien son domaine de compétence. Il nous faut garantir la qualité et l’efficacité du service rendu au meilleur coût.

Nous sommes engagés dans une politique de réforme depuis plus de 10 ans. Notamment, le « Plan Préfecture Nouvelle Génération » (PPNG) depuis 2015, réforme d'ampleur qui vise à moderniser le service public et renforcer les missions prioritaires que sont la gestion des crises, la lutte contre la fraude documentaire, l’expertise juridique et le contrôle de légalité, et enfin la coordination territoriale des politiques publiques. Par exemple, pour ce qui concerne la délivrance des cartes d’identité, depuis quelques mois, les usagers se présentent dans les mairies équipées de dispositifs numériques de recueil des demandes, qui sont ensuite instruites par des plateformes spécialisées. L’objectif est d’améliorer les délais de traitement, tout en renforçant les moyens de lutte contre la fraude.

L’autre grand sujet est celui de la coopération avec les nouvelles structures issues du Schéma intercommunal. Elles sont désormais huit dans les Côtes d’Armor. L’objectif est de s’appuyer sur ces établissements, dans le respect des communes, et de les accompagner au mieux pour avancer sur les grands projets de notre territoire : économie, mobilité, tourisme, etc...

. Qu’attendez-vous d’un établissement ressources comme le Centre de Gestion ?

Y.LB : Un Centre de Gestion apporte un appui juridique aux collectivités territoriales, notamment pour permettre la bonne qualité des actes. Et celui des Côtes d’Armor a vraiment pris cette compétence pleinement. Il existe une grande complémentarité avec la mission de la Préfecture, qui contrôle administrativement les collectivités territoriales. Dans le cadre du contrôle de légalité, le dialogue est de bonne qualité. Le rôle de conseil qu’apporte le Centre de Gestion aux collectivités est pleinement accepté. Il existe un très bon niveau de coopération. C’est vraiment un appui pour la Préfecture.

. Avez-vous eu une expérience marquante avec les services du Centre de Gestion ?

Y.LB : Je n’ai pas encore suffisamment de recul pour cela. Ce qui m’a frappé en arrivant dans le département et en rencontrant ses responsables, c’est que le Centre de Gestion des Côtes d’Armor a beaucoup étoffé ses missions au fil des années, pour apporter de nombreux conseils et services aux collectivités territoriales. Il est ainsi devenu l’un des plus importants en France, tant au niveau du nombre de missions que de dossiers traités. C’est assez particulier et très intéressant. Dans d’autres départements, certaines de ces missions ont été prises en charge par des SEM ou par d’autres établissements publics. Ici, ce n’est pas le cas et cela fonctionne bien.

. Pour conclure, à titre professionnel, avez-vous une citation ou une phrase préférée ?

Y.LB : « Il n’est point besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. » (Guillaume d’Orange)


Mieux connaître les élus locaux et agents territoriaux, voici le fil conducteur de cette nouvelle rubrique de notre portail internet. Ces portraits ont vocation à mettre en valeur les acteurs des territoires mais aussi à valoriser des expériences menées avec les services du Centre de Gestion. Cette rubrique paraît tous les 15 jours. 

Contacts
Communication

02 96 58 64 00
communication@cdg22.fr

Offres intérim Offres intérim
Portraits Portraits
CV Apprentis CV Apprentis
Tutoriels Tutoriels
Bourse emploi Bourse emploi
Concours Concours
Intérimaires Intérimaires
Contact Contact
Agenda du CDG 22