Le portail du centre de gestion
des Côtes d'Armor

Réformes statutaires au 1er janvier 2022

Conformément aux décisions ministérielles, les décrets n°2021-1818 et 2021-1819 apportent des modifications dans les grilles indiciaires des grades de divers cadres d’emplois de la fonction publique territoriale classés dans les échelles de rémunération C1 et C2 et l’échelonnement indiciaire afférent à certaines échelles de rémunération de la catégorie C.

Réforme de la catégorie C :

Plus précisément, conformément aux notices :

  • Le décret n°2021-1818  « procède à la modification du nombre d’échelons et de la durée de certains échelons des grades de divers cadres d’emplois de la fonction publique territoriale classés dans les échelles de rémunération C1 et C2. Il tire les conséquences de ces évolutions en adaptant les modalités de classement lors de la nomination dans un cadre d’emplois de fonctionnaires de la catégorie B de la fonction publique territoriale. Il prévoit enfin l’attribution d’une bonification d’ancienneté exceptionnelle d’une année. Ces dispositions ne s’appliquent pas aux auxiliaires de puériculture relevant, au 31 décembre 2021, du cadre d’emplois des auxiliaires de puériculture ni aux auxiliaires de soins relevant, à la même date, de la spécialité aide-soignant du cadre d’emplois des auxiliaires de soins, ces agents étant reclassés au 1er janvier 2022 dans des cadres d’emplois de catégorie B [décret non paru ce jour »].
  • Le décret n°2021-1819 « revalorise, à compter du 1er janvier 2022, l’échelonnement indiciaire afférent aux échelles de rémunération C1, C2 et C3 applicables aux cadres d’emplois relevant du décret C type. Les échelles de rémunération des cadres d’emplois des agents de maîtrise, des agents de police municipale, des sous-officiers de sapeurs-pompiers professionnels et du corps des agents de police municipale de Paris sont modifiées dans les mêmes conditions ».

Ces dispositions entrent en vigueur le 1er janvier 2022.

 

Segur de la santé :

Des mesures catégorielles visant à revaloriser les évolutions de carrière et les grilles indiciaires seront applicables à compter du 1er janvier 2022 pour la filière médico-social.

Décret n° 2021-1880 , Décret n° 2021-1883 , Décret n° 2021-1886 , Décret n° 2021-1879

Ces mesures concerneront :

  • D’une part,  les fonctionnaires des cadres d’emplois des infirmiers territoriaux en soins généraux, puéricultrices territoriales, cadres territoriaux de santé paramédicaux, pédicures-podologues, ergothérapeutes, orthoptistes et manipulateurs d’électroradiologie médicale territoriaux, masseurs-kinésithérapeutes, psychomotriciens et orthophonistes territoriaux, infirmiers de sapeurs-pompiers professionnels et cadres de santé de sapeurs-pompiers professionnels.

  • D’autre part, certains cadres d’emplois de catégorie A et B en voie d’extinction : infirmiers territoriaux (B), puéricultrices territoriales (A), puéricultrices cadres territoriaux de santé (A), cadres territoriaux de santé infirmiers et techniciens paramédicaux (A).

 

 

Les décrets n°2021-1881 , 2021-1882  et 2021-1885  fixent, au 1er janvier 2022 les nouveaux cadres d’emplois relevant de la catégorie B des aides-soignants territoriaux et des auxiliaires de puéricultures ainsi que les nouvelles grilles indiciaires attachées à ces nouveaux cadres d’emplois.

A - S’agissant du cadre d’emplois des aides-soignants territoriaux, qui sont des professionnels de santé collaborant aux soins infirmiers dans les conditions fixées à l’article R. 4311-4 du code de la santé publique, il est organisé autour de deux grades :

  • la classe normale qui comporte 12 échelons
  • la classe supérieur qui comporte 11 échelons.

Constitution initiale du cadre d’emplois :

  • les auxiliaires de soins relevant de la spécialité aide-soignant du cadre d’emplois des auxiliaires de soins territoriaux (Cat. C) sont intégrés et reclassés dans le cadre d’emplois des aides-soignants territoriaux (Cat. B) selon un tableau de correspondance au 1er janvier 2022 précisé dans le décret 2021-1881 [le statut particulier du cadre d’emplois des auxiliaires de soins territoriaux, catégorie C, est maintenu pour les spécialités aide médico-psychologique et assistant dentaire].
  • les auxiliaires de soins stagiaires, spécialité aide-soignant, poursuivent leur stage dans le cadre d’emplois d'aide-soignant et ont vocation à être titularisés dans la classe normale du cadre d’emplois d’aide-soignant.

B - La constitution du cadre d’emplois des auxiliaires de puériculture territoriaux, au 1er janvier 2022, relève de conditions similaires, en plus simplifié, considérant que l’ensemble des agents de ce cadre d’emplois ont vocation à être reclassé en catégorie B et le cadre d’emplois d'auxiliaires de puériculture en catégorie C sera abrogé le 1er janvier 2022.

Le nouveau cadre d’emplois de catégorie B de puériculture territoriaux comprend :

  • La classe normale qui comporte 12 échelons
  • La classe supérieure qui comporte 11 échelons

Ce sont des professionnels de santé qui collaborent aux soins infirmiers dans les conditions définies à l’article R. 4311-4 du code de la santé publique.

L’intégration des auxiliaires de puériculture territoriaux (cat.C) dans le cadres d’emplois d’auxiliaires de puériculture (cat. B) se fait selon un tableau de correspondance inscrit dans le décret n°2021-1882.

 

Contacts
Carrières

Dinan, Lannion et Guingamp : 02 96 58 63 79
Saint-Brieuc : 02 96 58 64 27
Catégorie A tous secteurs et collectivités "paie à façon" : 02 96 58 64 23
carrieres.retraites@cdg22.fr

Conseil statutaire

Pôle juridique
02 96 58 64 09
conseil.statutaire@cdg22.fr

Offres intérim Offres intérim
Portraits Portraits
CV Apprentis CV Apprentis
Tutoriels Tutoriels
Bourse emploi Bourse emploi
Concours Concours
Intérimaires Intérimaires
Contact Contact
Agenda du CDG 22